Quel sol pour mon intérieur?

10/29/2013 M Y D E C O L A B 8 Commentaire(s)

Vous venez de vous installer, et le sol de votre maison est fait d’une vieille moquette, d’un parquet vieillot ou vous souhaitez simplement le changer ? Choisir un sol est plus compliqué qu’il n’y parait… Petite visite guidée pour comprendre ou découvrir les principaux types de sols !






Le parquet

Chaleureux et discret, le parquet offre un large choix de styles, de couleurs et de prix. Mais attention, les parquets se suivent mais ne se ressemblent pas ! Si vous n’êtes pas diplômes ès  parquet, quelques explications rapides s’imposent :

  • Le parquet massif

Un parquet massif est 100% en bois. L’épaisseur des lattes en fait un sol résistant et durable. Il peut être poncé, vernis et même peint (et re-peint et re-poncé) de manière qu’un parquet massif peut avoir plusieurs vies au cours de sa longue existence. Le parquet massif, comme le parquet flottant d'ailleurs, ne sera en revanche pas le champion de la discrétion acoustique, il peut vite faire caisse de résonance sans parler des potentiels grincements. Côté pose, il faut un sol plan sur lequel les lattes seront collées ou clouées. 

Prix et entretien : En fonction du bois choisi, il faut compter de 40 à 140 euros le mètre carré. À noter également, l’entretien d’un parquet massif peut être quelque peu laborieux selon que le parquet est ciré, huilé ou vitrifié, donc renseignez-vous bien sur ce point. 
Le parquet massif Old Industry de Concept Parquet 
(incrusté de vieilles ferronneries).
Le parquet massif Psychedelic de Concept Parquet 
aux lattes ondulantes qui suivent les veines du bois.

  • Le parquet contrecollé ou parquet flottant

Le parquet contrecollé est également fait en bois, mais uniquement sa partie supérieure, dite couche d’usure, est faite de bois noble. Ce type de parquet est souvent plus léger visuellement et plus clair dans ses teintes. Les lames sont imbriquées entre elles et sont ensuite collées ou simplement posées sur le sol –le parquet sera alors dit « flottant »-.

Prix et entretien : Comptez de 20 à 100 euros le mètre carré (en fonction de l’épaisseur de la couche d’usure). L’entretien est en revanche ultra-facile : aspirateur et serpillière feront l’affaire.
Parquet Chêne vieux gris WoodloftSaint-Maclou.

  • Le parquet en bambou

On a beaucoup parlé du parquet en bambou ces derniers temps. Les parquets en bambou sont en général 100% en bambou, vitrifiés et de pose facile (comme un parquet flottant, il se clipse et se pose ou se colle au sol). Il offre en outre l’avantage d’être plus écologique qu’un parquet traditionnel car le bambou pousse plus facilement et rapidement que les autres essences de bois. Enfin j’aime beaucoup la finesse des lames et l’aspect un peu japonisant qu’il confère aux intérieurs. Il peut se décliner en plusieurs couleurs

Prix et entretien : Le bambou est plus économique que les autres parquets (15 à 40 euros le m2) et se nettoie comme tout autre parquet vitrifié.
Sol bambou AllianceLeroy Merlin.


Sol Bambou SolidLeroy Merlin.

  •  Le parquet stratifié

Contrairement aux autres parquets, il n’y a pas de bois dans le parquet stratifié. Il s’agit en fait d’une agglomération de matériaux sur laquelle est posée une photo de parquet. Le visuel peut donc être de très bonne qualité et les teintes sont infinies mais la résistance est bien moins bonne. J’ai enfin compris que j’avais du stratifié et non du contrecollé dans mon appartement parisien quand j’ai vu les marques des meubles et des chaises sur le sol.

Prix et entretien : Le stratifié est bien moins cher qu'un parquet en bois (à partir de 2 euros le m2, mais comptez plutôt de 10 à 15 euros le m2). Ils imitent en outre le bois à s’y méprendre, jusqu’au toucher, et l'entretien est hyper facile (aspirateur et serpillière).
Sol stratifié ProntoLeroy Merlin.

  • Le parquet vinyle

Si vous voulez du parquet mais que les prix vous arrêtent, les grandes enseignes ont sorti de très nombreux vinyles « imitation parquet » assez bien faits. Le visuel est impeccable, mais l’illusion ne dure pas quand on touche ou quand on marche sur le sol.

Prix et entretien : Le parquet en vinyle vous reviendra à moins de 10 euros le m2, l’entretien et la pose sont extrêmement faciles (on déroule le rouleau pour la pose, on passe aspirateur et serpillière pour le nettoyage).
Sol vinyle Basic Lubéron, Saint-Maclou.



La moquette

La moquette est l’autre revêtement de sol que l’on trouve beaucoup dans les maisons françaises. Généralement plébiscitée pour le confort qu’elle apporte dans une pièce, elle offre également de nombreux choix de couleurs, de motifs et de textures.

Outre le fait qu’il est bien agréable d’enfoncer ses petits pieds dans une moquette moelleuse, la moquette aidera à réchauffer votre intérieur au sens propre dans la mesure où elle retient 10 à 12% de plus de chaleur qu’un sol dur. La moquette est également un bon isolant sonore.

En revanche gare aux taches si vous ne voulez pas avoir à lessiver votre moquette. À déconseiller également aux personnes asthmatiques ou sujettes aux allergies car elle offre un nid douillet aux acariens et à la poussière. 

Bon à savoir : vous pouvez ajouter une sous-couche à votre moquette (10 € euros environ le m2) pour encore plus de moelleux sous les pieds !

Petit panorama des différents types de moquettes :


  • La moquette en laine

On trouve beaucoup de moquette 100% laine. J’aime particulièrement les moquettes en laine de type "bouclé" qui donnent un aspect un peu rétro et très cosy. Les moquettes en laine seront peut-être un peu moins résistantes que les synthétiques ou les mixtes (laine et nylon par exemple).

Prix et entretien : Les prix varient de 15 à 200 euros le m2 mais la plupart des moquettes en laine sera autour de 50 euros/m2. Attention aux taches surtout pour une moquette blanche comme celle-ci.
Moquette bouclée Himalaya Berbère, Saint-Maclou.

  • La moquette synthétique

La moquette synthétique est faite de polyamide, acrylique ou polypropylène, donc inutile de préciser qu'elle a un bilan écologique négatif.

Ceci dit, les moquettes synthétiques résisteront mieux à l’encrassement que celles en laine (préférez l’acrylique si vous craignez les taches) et offre des déclinaisons infinies de teintes et de motifs, voire même de reliefs. Comptez de 3 à 40 euros le m2.
Moquette Wild Life, A3C.


Les sols en fibre naturel

Très en vogue dans les intérieurs de bord de mer, les sols naturels concurrencent le parquet grâce à leur aspect chaleureux et confortable et à leur résistance. Néanmoins, ces sols seront sensibles aux taches et à l'humidité.

  • Le jonc de mer (et jonc de montagne)

Le jonc de mer est une plante marine très résistante. Il sera moins sensible aux taches que le sisal. En revanche sa résistance à l’eau en fait une matière difficile à teindre et il sera le plus souvent disponible dans des teintes naturelles.
Le jonc de montagne est très similaire au jonc de mer mais provient des zones marécageuses des montagnes. Contrairement au jonc de mer, il ne convient pas aux pièces humides.

Prix et entretien : Le jonc de mer est un sol résistant mais qui reste sensible aux taches. Il est conseillé d’imperméabiliser le sol (bombes disponibles dans le commerce) pour mieux le protéger. Côté prix les joncs de mer et de montagne peuvent valoir de 10 à 50 euros le m2 (en fonction du tressage et de la maturité du jonc, ne pas le prendre trop vert), mais comptez une vingtaine d’euros pour un bon produit.


Jonc de mer Andaman, Bineau Maison.

  • Le sisal

Le sisal est une plante naturelle (type de cactus). Il offre un large choix de coloris et de textures et son tissage sera souvent d’aspect plus délicat que le jonc de mer. Il peut même être tissé avec de la laine ou du coco.

Prix et entretien : Le sisal se positionne sur la même gamme de prix que le jonc de mer (10 à 50 euros le m2). En revanche, le sisal est assez poreux et très sensible aux taches. Il vaut donc mieux l’éviter dans les salles de bains et cuisines, imperméabiliser le sol, et/ou traiter les taches dès que possible.
Sisal gris Colors, Avenuedusol.com.


Les sols synthétiques

Oubliez le vilain « lino » qui fait penser grande surface ou vieille cuisine, les sols synthétiques sont aujourd’hui les sols les plus achetés en France parce qu’ils restent économiques tout en étant devenus esthétiques ! De l’imitation carrelage à l’imitation béton en passant par le parquet, les possibilités sont multiples.

  • Les sols synthétiques : linoléum et PVC (ou vinyle)

Linoléum et PVC offrent les mêmes avantages : ils imitent quasiment tous les sols traditionnels à la perfection, se posent extrêmement facilement et se nettoient tout aussi aisément. Ils offrent en outre un certain confort au toucher et peuvent contribuer à une bonne isolation phonique (en fonction de leur épaisseur).
Lino et PVC diffèrent uniquement dans leur composition : le lino est une agrégation de polyester, d’huile de lin, de résine et de liège ; le PVC (ou vinyle) est une matière plastique dérivée du pétrole. Dans les 2 cas, l’impact écologique de ces sols est négatif.

Prix et entretien : Comptez environ 10 euros le m2 pour un sol synthétique standard (de 2 à 50 euros pour un sol PVC, de 10 à 60 euros pour un lino). Entretien très facile, veillez cependant à utiliser un détergeant adapté (pas trop corrosif) et à ne pas poser d’objets chauds sur un sol PVC.
Sol vinyle Luna Damier, Saint-Maclou.



  • Les sols en vinyle tissé (Bolon)

Encore peu connu du grand public, les sols en vinyle tissé sont un hybride entre le sol PVC (composition, facilité d’entretien, résistance, choix de couleurs et de motifs) et les sols naturels de type sisal (tissage et aspect). Bolon, marque leader et pionnière des sols en vinyle tissé offre un catalogue design et tendance et a fait collaborer de grands noms à ses collections (l’architecte Jean Nouvel par exemple). Cette marque est revendue chez Artépy en France. Des sols en vinyle tissé similaires sont disponibles auprès des grandes enseignes.

Prix et entretien : Le vinyle tissé se nettoie aussi facilement qu’un sol en PVC traditionnel. En fonction des tissages, la poussière peut néanmoins se loger dans les interstices. En revanche, les prix sont bien plus élevés : vous n’en trouverez pas à moins de 40 euros le m2 et les prix peuvent facilement dépasser les 100 euros le m2.
Bolon Wing BG de Bolon.
Vinyle tissé Naturlook de Saint-Maclou.


Le béton et béton ciré

Choyé des décorateurs ces derniers temps, le béton –et notamment le béton ciré- est devenu un ‘must’ dans le monde de la déco. Mais attention, le béton ciré est compliqué à poser.

  • Le béton ciré

Le béton ciré peut être coulé ou dallé. Il peut également être brut (gris) ou teinté. Enfin, le béton peut être 'coulis' ou 'millimétré'. Dans le premier cas, le béton est coulé et s’auto-nivelle de lui-même ; cette technique n’est possible que sur une surface horizontale. Le millimétré est un béton traditionnel que l’on applique à la taloche, sur un plan horizontal ou vertical ; les rendus seront également plus nuancés avec cette technique.
Le béton ciré sera recouvert d’une cire spéciale qui va protéger le béton poreux. Le béton ciré peut également être patiné et/ou verni.

Quels que soient le béton et la technique utilisés, la pose d’un béton ciré demande du temps (une dizaine de jours environ pour la pose des différentes couches et finitions), de la technique et des outils, il est donc fortement conseillé de faire appel à un professionnel. 

A noter : le béton ciré peut s’utiliser sur les sols mais aussi sur d’autres types de supports : murs, meubles, plans de travail, douches…

Prix et entretien : Comptez de 80 à 200 euros le m2 (pose inclue) en fonction de la surface et de la durée du chantier. Coté entretien, aspirateur et serpillière suffisent pour l’entretien courant mais il est recommandé d’ajouter une cire spéciale béton à l’eau de rinçage de temps en temps pour que le sol soit bien protégé.

Bon à savoir : de nombreux produits imitent l’aspect béton (sols en PVC, lambris pour les murs) il existe également des peintures et enduits décoratifs ‘effet béton’. Attention aux enduits, de nombreux internautes déplorent un rendu décevant et peu durable sur les sols et plans de travail et dans les salles de bain.
Crédit photo : decocreteva.com

Crédit photo : concretenetwork.com



Pierre et carrelage

  • Un sol en pierre

Granit, marbre, ardoise ou pierre calcaire, la pierre est souvent oubliée lorsqu’il s’agit de choisir un revêtement de sol. La pierre est lourde, durable et offre une patine intéressante avec le temps. En revanche, l'aide d’un professionnel s’impose car la pose demande du savoir-faire. La plupart des pierres a également besoin d’un traitement contre l’eau, les taches, le gel et/ou la chaleur.
Gardez en tête aussi que la pierre emmagasine la chaleur et le froid. Concrètement on se brûle les pieds l’été et on a froid aux pieds l’hiver.

Enfin, la plupart des pierres existe en format « carrelage » pour une pose facilitée.

Prix et entretien : de 30 à 150 euros le m2.
Sol Ardoise African Blue d’Artesia,
sur Archiproducts.com

  • Le carrelage

Qu’il soit en céramique, en pierre ou en terre cuite, le carrelage peut se poser dans toutes les pièces de la maison. Il est évidemment particulièrement adapté aux pièces d’eau.
Comme pour la pierre, le carrelage a l’inconvénient d’être froid au toucher et de chauffer vite au soleil, ce n’est donc pas le plus ‘confortable’ des sols.

Le carrelage existe dans de nombreux matériaux : de la patte de verre à l’ardoise en passant par la faïence plus traditionnelle. Avant de vous embarquer dans une direction ou dans l’autre, pensez à vous renseigner sur la résistance des matériaux (ex : éviter la faïence au sol) sur la pose et sur la porosité éventuelle des minéraux (certaines pierres à éviter dans les pièces d’eau).

Si les mosaïques ont connu un franc succès jusqu’à présent, la tendance est davantage aux larges carreaux maintenant . On peut également noter l’apparition de sols en carrelage qui imitent d’autres types de revêtements (ex : carrelage effet parquet chez Saint Maclou).

Prix et entretien : En fonction des matériaux et du style, le carrelage revient de 10 à plus de 100 euros le mètre carré. Je recommande la pause par un vrai professionnel dans les salles d’eau pour éviter les fuites (je parle d’expérience).
Carreaux ciment, Les carreaux de Paco


Carociment Decor Guell, Saint Maclou




  • Le zellige

Le zellige est un carrelage en terre cuite émaillée qui vient d’Afrique du Nord. Fait à la main, chaque zellige est unique par sa teinte et par sa forme. Il est par ailleurs taillé en biseau pour des jointures quasiment imperceptibles. Il arrive dans nos intérieurs grâce, notamment, à la maison Emery & cie qui décline ses zelliges dans des teintes chaudes et variées.

Coté prix comptez de 100 à 200 euros le m2 en fonction de la taille et de la teinte des zelliges. Les zelliges sont délicats et poreux, il convient donc de les traiter avec une cire adaptée avant de les poser au sol et de les exposer à l’eau.
Zellige Emery & Cie.

  • Les tomettes

La tomette en terre cuite hexagonale ou ‘à la française’, rouge brique de préférence, est incontestablement un de mes déco-tocs. Rappelant le sol rouge et brillant des cuisines de campagne, on le voit peu en ville, dommage.
Les tomettes sont produites en France depuis des siècles et ont conquis les intérieurs un à un grâce à leur résistance et à leurs teintes chaleureuses.
Les tomettes anciennes, patinées et pleines de reflets et de couleurs nécessitent de recourir à l'artisanat (Vestiges de France et Lascombes Materiaux Anciens). Mais on en trouve aussi chez Casto...

Les prix varient de 35 à 60 euros le m2.
Les tomettes doivent être traitées et cirées pour conserver leur beauté, autrement un simple nettoyage à l’eau suffit.
Tomettes anciennes Vestiges de France




Et enfin : pourquoi ne pas combiner plusieurs revêtements ou plusieurs motifs ? Cela vous permettra de créer différents espaces dans une seule pièce.

Crédit photo : Saint-Maclou








newsletter Facebook Twitter Pinterest Google+

À lire dans la même catégorie :

8 commentaires:

  1. Ca fait plaisir d'avoir un guide si complet sur les revêtements des sols. J'avoue, le carrelage en ciment apporte un charme sana égal, notamment lorsqu'on associe des carreaux à motifs, comme Les carreaux de Paco. L'idée de poser 2 type de carrelage dans le salon peut s'avérer originale, notamment dans les grandes maisons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gaëlle pour votre commentaire !

      Je suis aussi une grande fan des carreaux ciment, nous avons déjà présenté une pièce de la nouvelle collection de Petit Pan sur le site : http://mydecolab.com/fr/catalog?search=carreau+ciment. Plus de choix à venir bien sûr !

      Quant à associer différents carrelages voire matières sur le sol d'une même pièce, je vote complètement pour, notamment dans l'idée de créer des espaces différents (par exemple pour distinguer l'espace salon du reste de la pièce). J'ai d'ailleurs publié un article à ce sujet récemment si ça vous intéresse : http://leblog-mydecolab.blogspot.com/2014/05/structurer-grand-espace.html.

      À bientôt sur le blog :)

      Supprimer
  2. Bonjour,

    J'aime beaucoup l'idée de combiner plusieurs revêtements de sol design pour créer de légères séparations dans une grande pièce. Je pense tester l'association entre dalle composite intérieur et sol stratifié afin de séparer cuisine et salon. Que pensez-vous pour séparer sans fermer la pièce de surélever la partie cuisine dans une maison plutôt en longueur?
    Enfin, merci pour cet article qui met en valeur de façon claire les atouts et inconvénients de chaque type de revêtement de sol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire, j'aime beaucoup les mélanges de plusieurs sols (carrelage et parquet ou comme vous le proposez dalle et sol stratifié) pour créer différents espaces. L'idée de surélever la partie cuisine est également une excellente option, à condition d'avoir assez de hauteur sous plafond il va sans dire !
      N'hésitez pas à nous envoyer vos photos après réalisation, ça peut donner de nouvelles idées à nos autres lecteurs !
      bon courage et à bientôt !

      Supprimer
  3. This is a really good post. A lot of people will agree with me on that statement. Cheers!
    Pose de sols et moquettes

    RépondreSupprimer
  4. C'est magnifique ! Surtout le sol en pierre je suis fan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ;)
      Merci pour votre commentaire !

      Supprimer